HISTORIQUE

L’histoire de la Ferme de Raffin, de 1977 à aujourd’hui.

    • 1977 : installation de Jean-Marc Beau sur la ferme familiale avec 20 vaches laitières et 1 hectare de jeunes abricotiers.
    • 1978 : création d’un GAEC entre Jean-Marc et son père.
    • 1979 : construction du site actuel pour les vaches laitières avec 38 logettes paillées et une salle de traite en 2×3 postes.Une épidémie de tuberculose impose l’abattage du troupeau et 25 nouvelles vaches laitières sont achetées.
    • 1985 : plantation de 3 hectares d’abricot à Pierre (sur les hauteurs de Tournon). Le troupeau passe à 30 vaches.
    • 1988 : départ à la retraite du père de Jean-Marc et dissolution du GAEC (passage en exploitation individuelle).Réalisation d’un PAM pour du matériel et des équipements d’irrigation. Obtention de 70 000 litres de quota supplémentaire. L’exploitation atteint les 45 hectares.
    • 1990-1992 : plantation de 3 hectares supplémentaires d’abricotiers à Raffin et d’1 hectare de cerisier à Pierre.Arrêt de la production de maïs (pas d’irrigation, faibles rendements…) et passage au « tout herbe ».
    • 1998 : plantation de 3 hectares d’abricotiers supplémentaires à Pierre.
    • 1999 : création de l’EARL Beau avec Elisabeth, épouse de Jean-Marc, associée non exploitante.
    • 2000 : extension du bâtiment de stockage du fourrage. Acquisition de 2 hectares d’abricotiers à Racamier
    • 2001 : attribution de 50 000 litres de quota en vente directe par Onilait.
    • 2003 : installation de Grégory Beau sur l’exploitation familiale et début de la transformation fromagère. La première fromagerie est aménagée dans une caisse de camion frigorifique. Nouvelle dynamique avec la rénovation et l’agrandissement des bâtiments et installations. Accroissement de la surface de l’exploitation (+23 hectares).
    • 2004 : nouvelle salle de traite en 2×5 postes. La production d’abricots atteint un pic de 200 tonnes et 33 saisonniers sont embauchés.
    • 2005 : construction d’un nouvelle fromagerie dans l’ancienne salle de traite et mise en place d’un local de vente.
    • 2006 : installation de Valérie Beau, épouse de Grégory. Passage d’EARL en GAEC avec associés (2 parts économiques).Verger de cerisiers non conservé et vendu à un autre arboriculteur car la période de récolte n’était pas compatible avec la réalisation des fourrages de l’exploitation.
    • 2008 : installation d’un DAC pour l’alimentation des vaches.Le troupeau comprend 50 vaches laitières.
    • 2009 : reprise en location de 4 hectares supplémentaires et embauche d’un salarié à temps partiel (80 %) pour les travaux d’extérieurs.
    • 2010 : ouverture du magasin de producteurs « La Musette de Valentine » à Bourg Les Valence. Embauche d’un salarié à 20 % en fromagerie.Construction d’un bâtiment de stockage de 200 m² pour la paille. Essais de cultures fourragères nouvelles en dérobés (millet, sorgho, fourrager « BMR »).Le cheptel atteint un pic avec 62 vaches laitières. Nouvel atelier veau grasà partir des veaux laitiers mâles.
    • 2012 : essais culturaux pour trouver un assolement équilibré. Projet robot de traite, raclage automatique, nouvelle fromagerie…
    • 2013 : mise en route du robot de traite
    • 2014 : mise en service de la nouvelle fromagerie